Le bonheur et le bien-être, oui mais de qui ?

L’objectif de chacun dans la vie n’est-il pas d’augmenter sa joie, son bonheur et son bien-être et de contribuer à la joie, au bien-être et au bonheur des autres ?

 Toutes les bonnes choses dans nos vies dépendent de et sont là grâce aux autres.
La nourriture que l’on mange, les maisons dans lesquelles on vit, les vêtements que l’on porte, le travail que l’on exerce et les revenus que l’on a, l’évolution que l’on vit … Tout est là grâce à tous ceux, humains et non, qui y ont contribué.

Lorsque je vois le contexte dans lequel se déroule le festival Tomorrowland, pour ne citer qu’un exemple parmi tant d’autres moins évidents de la vie de tous les jours, j’observe que si l’on fonctionne de manière superficielle en tenant compte uniquement de nos propres avantages à un moment précis (que l’on pourrait qualifier d’illusion de bien-être), cela revient à dire à plus grande échelle que nous utilisons les autres dans le but d’obtenir ce que nous voulons, sans penser à leur bien-être.

C’est très souvent ce que beaucoup de personnes font également avec leur chien ; on veut qu’il marche parfaitement au pied pour pouvoir l’emmener dans tous nos événements mondains, on ne veut pas qu’il consacre trop de temps à renifler en cours de route et à prendre conscience de son environnement pour que l’on puisse continuer à avancer à notre rythme frénétique, on ne veut pas qu’il se prélasse dans un tas de feuilles mortes pour ne pas avoir à ramasser la terre dans la maison ensuite, on ne veut pas qu’il se frotte contre notre jambe car notre pantalon sort juste de la machine à laver, on ne veut pas qu’il exprime ses propres désirs parce qu’on veut qu’il soit conforme à l’idée qu’on a de lui, et j’en passe …

Et si au lieu de cela nous sortions de notre tour d’ivoire et nous commencions à apprécier la contribution de chacun dans chaque chose positive de notre existence, et si nous faisions le choix de nous servir de notre vie pour contribuer non seulement à l’augmentation de notre bien-être personnel, mais également de celui de tous les êtres vivants, qui nous aident directement ou indirectement à chaque moment de notre vie, dans le respect profond de leur nature ?

Le premier pas est encore et toujours la connaissance de soi d’abord. Le fait de mieux se connaître nous aide à mieux contribuer au bonheur et au bien-être des autres êtres vivants.

Publicités
Cet article, publié dans Articles, Meditation, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s