Le stress, c’est quoi ?

Le stress est une énergie d’adaptation ; étant donné que la vie est un mouvement, le stress est donc une énergie de vie, un élément indispensable.

Je vous propose la traduction d’un article très intéressant à ce sujet. Il nous explique les différentes sortes de stress, ainsi que le cycle du stress c’est-à-dire les phases que nous traversons lors d’une réaction à un événement.

Bonne lecture !

bicchieri

Eustress, distress (détresse) et absence de stress

Combien de fois nous est-il arrivé de dire (ou de penser) que ce n’est pas la peine de proposer une telle activité à notre chien parce qu’elle pourrait se révéler stressante ?

Je voudrais aborder plus en détails le concept de stress comme énergie d’adaptation.

Généralement, le stress est conçu de manière erronée car on se réfère exclusivement à son acception négative, en oubliant l’importance que le stress recouvre dans notre existence. Pensons un instant à toutes les expériences dans notre bagage de vie qui sur le moment même nous semblaient stressantes, mais qui par la suite se sont révélées une source fondamentale pour l’augmentation de notre estime de soi et la perception de notre propre efficacité … Combien de fois des réussites scolaires, professionnelles, voire même amoureuses n’ont-elles pas suscité chez nous des réactions telles que des mains moites, une gorge serrée ou un cœur battant la chamade ? Et à combien de reprises n’avons-nous pas souffert d’insomnies ou n’avons-nous pas eu envie de prendre nos jambes à notre cou alors que nous devions faire quelque chose pour la première fois ? Mais comme nous étions fiers par la suite d’avoir affronté toutes ces situations avec succès ! Nous nous sommes sentis si fiers d’avoir vécu et surmonté ces moments-là qu’après toutes ces années, ces souvenirs nous semblent si vifs et ces histoires sont remplies d’émotions.

Ce sont ces mêmes raisons qui ont fait que le monde de la psychologie a décidé de distinguer deux typologies de stress : l’eustress et le distress.

L’eustress, tout comme le cholestérol HDL, est le stress que l’on considère comme bon, parce qu’il dérive de stimulations environnementales constructives et intéressantes. Le distress quant à lui est aussi appelé le mauvais stress parce qu’il dépasse le seuil de tolérance de l’individu et il peut provoquer des insuffisances ou des carences.

Mais comment distinguer l’eustress du distress ? Nous savons que la réponse à un événement se produit en trois phases :

–      la phase d’alarme, au cours de laquelle un état d’alerte génère des réponses psychophysiologiques caractéristiques chez l’individu telles qu’un niveau d’éveil élevé, une accélération du rythme cardiaque, … ;

–      la phase de résistance, au cours de laquelle les indicateurs psychophysiologiques tendent à se normaliser et l’individu effectue des tentatives d’adaptation à la situation ;

–      la phase d’épuisement ou de décompensation, qui se manifeste lorsque l’individu, ne parvenant pas à s’adapter à la situation, décompense.

On parle de distress ou de détresse lorsque l’individu, qui n’est pas en mesure d’affronter la situation, atteint la phase d’épuisement.

Je vais essayer de vous expliquer tout ceci à l’aide d’une métaphore. Imaginons que chaque individu (le chien y compris, bien entendu) soit doté d’une sorte de récipient de stress. La grandeur de ce récipient n’est pas identique pour tous et elle dépend d’une part des caractéristiques personnelles de l’individu, et d’autre part des expériences que chaque individu a vécues. Chaque expérience stressante qui est surmontée sans que le récipient de stress ne déborde, c’est-à-dire sans que l’individu n’atteigne la phase d’épuisement, ne doit non seulement pas être considérée comme négative, mais elle peut en outre augmenter la capacité de notre récipient de stress. Un récipient plus grand nous permettra par la suite d’affronter des situations apparemment plus stressantes avec les outils adéquats afin de ne pas aboutir à une insuffisance.

Par conséquent, l’eustress est non seulement plus favorable que le distress, mais il est également plus bénéfique que l’absence de stress.

Suite à ce que l’on a dit jusqu’à présent, je parviens parfois difficilement à comprendre le choix de certains propriétaires qui renoncent a priori à des activités apparemment stressantes pour leur chien, sans se demander si celles-ci peuvent être pertinentes en vue d’augmenter la capacité de leur chien à affronter le stress. Un chien qui, pour n’être soumis en aucune façon au stress, est tenu éloigné de toutes ces situations qui sortent de la routine quotidienne (parfois très ennuyeuse), sera doté de peu d’outils pour affronter les imprévus que la vie nous réserve. Et pourtant la vie est faite d’imprévus : déménagements, hospitalisations, voyages imprévus, naissances, …

Donc : la prochaine fois que nous nous trouverons face à une proposition pour faire une activité avec notre chien, nous ne devrons pas nous demander s’il s’agit d’une expérience stressante dans l’absolu, mais plutôt si le récipient de stress de notre chien est suffisamment grand pour supporter cette petite quantité de stress qui lui permettra de vivre et de surmonter avec succès cette expérience bien spécifique. Si c’est le cas, lançons-nous dans cette nouvelle aventure parce que nous offrirons à notre chien la possibilité d’accroître son récipient de stress !

(texte original : http://www.thinkdog.it/approfondimenti/eustress-distress-e-non-stress/)

Publicités
Cet article, publié dans Articles, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le stress, c’est quoi ?

  1. I. dit :

    Très intéressant, cela nous permet d’augmenter notre capacité de compréhension à l’égard de notre chien dans différentes situations. Merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s